Marchés financiers, un rebond durable?

Les marchés financiers ont donc subi une phase de baisse importante fin 2018 et ont enregistré un rebond en ce début d’année, principalement sur les actions.

Cette correction était liée à une prise de conscience quant à la baisse des perspectives économiques plus durable et plus prononcée qu’anticipé : ralentissement en Chine avec effet de contagion en Asie et sur les pays producteurs de matière première ; incertitude sur l’évolution des négociations commerciales ; Europe à la peine ; faible impact sur l’investissement de la baisse de l’impôt sur les sociétés octroyée par D Trump.

A contrario, le rebond s’explique par une correction excessive au regard des perspectives générales qui restent positives, un discours plus apaisant sur les relations sino-américaines et une inflation qui progresse peu (1,9% aux Etats-Unis, 1,5% en Europe), avec comme corolaire un discours des banques centrales qui laisse entendre que les hausses de taux anticipées seraient différées.

A ce point, les marchés semblent en équilibre et il nous semble qu’une poursuite du rebond ne pourra que s’appuyer sur une levée des incertitudes tant aux plans politique, qu’économique :

  • Evolution des relations commerciales internationales,
  • Analyse des résultats des entreprises dans un contexte moins porteur,
  • Croissance et réformes dans les pays émergents,
  • Risques européens : Brexit, élections européennes, difficultés politiques en Italie et en Espagne, mouvements sociaux en France.

Nos dernières actualités