Investir dans les bois et forêts permet de diversifier son patrimoine en toute sécurité, tout en disposant d’un complément de revenus réguliers et d’avantages fiscaux intéressants.

Acquérir des bois ou une forêt est un investissement de long terme qui permet de conjuguer des revenus relativement réguliers (coupes de bois, droit de chasse) et des perspectives de plus-values, dans un cadre fiscal très fiscal très favorable.

Les bois et forêts bénéficient d’une exonération d’IFI et de droits de mutation à titre gratuit à concurrence des ¾ de leur valeur.

Leur détention permet également de bénéficier de divers crédits et réductions d’impôt lors de l’acquisition ou la réalisation d’opérations forestières.

Il s’agit d’un placement peu sensible aux variations conjoncturelles et répondant à une logique de diversification.

 

Réductions ou crédits d’impôt sur le revenu

L’acquisition et la gestion de bois et forêts permettent de bénéficier de nombreux crédits et réductions d’impôt dans le cadre d’un dispositif global appelé DEFI Forêt :

  • Réduction d’impôt lors de l’investissement : 18 % du prix d’acquisition du bien sous certaines conditions, retenu dans la limite de 5 700 € pour une personne seule ou de 11 400 € pour un couple, soit une réduction d’impôt de 1 026 € pour une personne seule et de 2 052 € pour un couple.
  • Crédit d’impôt pour travaux forestiers : 18 % des dépenses éligibles (25 % pour les propriétaires forestiers adhérant à une organisation de producteurs) retenues dans la limite de 6 250 € pour une personne seule et 12 500 € pour un couple.
    Lorsque les dépenses dépassent ces limites, l’excédent peut faire l’objet d’un report sur les 4 années suivantes ou pendant 8 ans en cas de sinistre forestier.
  • Crédit d’impôt pour rémunération d’un contrat de gestion : 18 % de la dépense (25 % pour les propriétaires forestiers adhérant à une organisation de producteurs) retenues dans la limite de 2 000 € pour une personne seule et 4 000 € pour un couple.
  • Réduction d’impôt pour cotisations d’assurance des bois et forêts : 76 % du montant des cotisations versées dans la limite de 6 € par hectare assuré et de 6 250 € pour une personne seule et 12 500 € pour un couple.
  • Réduction d’impôt pour la prévention des incendies de forêts : 50 % du montant des cotisations versées aux Associations Syndicales Autorisées (ASA)  ayant pour objet la réalisation de travaux à cet effet, dans la limite de 1 000 € par foyer fiscal.

Ces crédits et réductions d’impôt sont soumis au plafonnement des niches fiscales, exception faite de la réduction d’impôt pour la prévention des incendies de forêts.

Exonération partielle d’IFI

Les bois et forêts bénéficient d’une exonération d’IFI à concurrence des ¾ de leur valeur (75 %). Autrement dit, ils ne sont compris dans l’assiette de l’IFI qu’à concurrence du quart de leur valeur (25 %).

Exonération partielle de droits de mutation à titre gratuit

Les bois et forêts bénéficient d’une exonération des droits de mutation à titre gratuit à concurrence des ¾ de leur valeur (75 %). Autrement dit, ils ne sont taxés qu’à concurrence du quart de leur valeur (25 %).

 

 

Pour bénéficier des avantages fiscaux, le bénéficiaire est tenu de prendre les engagements suivants:

  • L’investissement doit porter sur des parcelles en nature de bois et forêts ou sur des terrains avec engagement de boiser.
  • Engagement de conservation pendant 8 ou 15 ans selon la réduction ou le crédit d’impôt obtenu ;
  • Engagement d’appliquer une garantie de gestion durable pendant toute la durée de son éventuel engagement de conservation et pendant 30 ans pour le bénéfice des exonérations partielles d’IFI et de droits de mutation à titre gratuit.

 

Avantages Inconvénients
Acquisition d’un bien d’exception Placement de long terme
Diversification du patrimoine Marché restreint et confidentiel
Placement sécurisé et décorrélé des marchés financiers Exposition aux risques climatiques, sanitaires et biologiques
Obtention de revenus complémentaires Nécessité de choisir le bien avec soin
Possibilité de déléguer la gestion
Différents crédits ou réductions d’impôts sur le revenu (dispositif DEFI Forêt) Engagement d’application d’une garantie de gestion durable pendant 8, 15 ou 30 ans selon les avantages fiscaux obtenus
Exonération d’IFI à concurrence de 75 % de la valeur du bien Engagement de conservation pendant 8 ou 15 ans
Exonération d’IFI à concurrence de 75 % des droits de mutation à titre gratuit Les réductions et crédit d’impôt sont pris en compte pour le plafonnement des niches fiscales
D’autres avantages fiscaux :

  • imposition forfaitaire des produits,
  • exonération de 20 % de la taxe foncière,
  • abattement sur les plus-values.

Nos dernières actualités