Le premier trimestre se termine sur une note positive pour les marchés actions. L’Europe +6,39% en ytd, les Etats-Unis +5,53% et les marchés émergents +11,14%

En effet, les craintes sur les résultats des élections en France s’estompent et les dernières prévisions de l’OCDE ont validé l’idée d’une croissance mondiale plus forte.

La croissance mondiale est anticipée autour de à 2,7% en 2017 avec une révision globalement à la hausse sur les pays développés. La croissance chinoise est toujours attendue autour de 6,5%.

Pour les pays émergents, le ralentissement qui a lourdement pesé sur le dynamisme des pays asiatiques et de certains pays producteurs de matières premières, est en grande partie fini. L’amélioration de l’activité reste limitée mais c’est un retournement. Le Brésil et le Mexique restent toutefois à la peine.

Les enquêtes auprès des chefs d’entreprise font toutes ressortir une amélioration de la confiance, et ce dans la plupart des pays, ce qui devrait conforter la tendance.

Cette reprise soutient la demande de matières premières. De fait, les exportations des économies émergentes d’Europe orientale, Russie, Amérique Latine, Afrique, Moyen Orient ont accéléré en fin d’année 2016 permettant une croissance sur douze mois de l’ordre de 4 à 7%. Cela enclenche un cercle vertueux qui pourrait être altéré si les discours protectionnistes venaient à se concrétiser.

Cette reprise confirme également une remontée progressive des prix, d’où une légère inflation qui devrait se traduire par une politique moins accommodante des banques centrales et une remontée graduelle des taux d’intérêt.

Nos dernières actualités